Hans l'idiot







Hans l'idiot Conte merveilleux

Un conte des frères Grimm
7.9/10 - 8 votes
Hans l'idiot
Il était une fois un roi qui vivait heureux avec sa fille, qui était sa seule enfant. Mais soudain, la princesse mit au monde un enfant, sans que personne ne sache qui en était le père. Pendant longtemps, le roi ne sut que faire, mais finalement, il ordonna que la princesse se rende à l'église avec son enfant et qu'on donne un citron à celui-ci. Celui à qui l'enfant tendrait le citron serait son père et épouserait la princesse. Ainsi fut fait, mais on avait donné l'ordre de ne laisser entrer dans l'église que des hommes bien faits de leur personne. Or il y avait dans la ville un gars petit, difforme et bossu qui n'avait pas toute sa tête et qu'on appelait pour cette raison Hans l'idiot. Sans qu'on s'en aperçoive, il se fraya lui aussi un passage parmi les autres dans l'église, et, au moment où l'enfant devait donner son citron, c'est à Hans l'idiot qu'il le donna. La princesse était effrayée, quant au roi, il était si en colère qu'il fit enfermer sa fille avec son enfant et Hans l'idiot dans un tonneau qu'on jeta à la mer.
Le tonneau fut bientôt emporté par les vagues, et quand ils furent seuls, au milieu de la mer, la princesse se mit à se lamenter et dit:
- C'est toi, espèce de garçon répugnant et bossu, qui te mêles de ce qui ne te regarde pas, c'est toi qui es la cause de mon malheur! Pourquoi t'es-tu introduit dans l'église? Cet enfant ne te concernait pas!
- Oh, que si, cela me concernait un peu, car j'ai fait un jour le souhait que tu aies un enfant de moi, répondit Hans l'idiot. Or, tout ce que je souhaite se réalise.
- Si tu dis vrai, souhaite-nous donc quelque chose à manger.
- Cela aussi, je peux le faire, dit Hans l'idiot.
Il souhaita cependant un plat bien rempli de pommes de terre. La princesse aurait certes préféré quelque chose de meilleur, mais elle avait si faim qu'elle aida Hans à manger ses pommes de terre. Lorsqu'ils furent rassasiés, Hans l'idiot dit: « Maintenant, je vais souhaiter que nous ayons un beau bateau!» Et à peine avait-il dit cela qu'ils furent sur un beau bateau où il y avait en abondance tout ce qu'on pouvait souhaiter. Le timonier mit le cap sur la terre ferme et quand ils descendirent, Hans l'idiot dit: « Maintenant, qu'un château apparaisse à cet endroit! » Un château magnifique s'y trouva aussitôt et des domestiques portant des vêtements dorés arrivèrent et y conduisirent la princesse et son enfant. Lorsqu'ils furent au milieu de la grande salle, Hans l'idiot dit: « Maintenant, je souhaite devenir un prince jeune et intelligent! » Sa bosse disparut aussitôt: il était devenu beau, droit et gentil, et il plaisait beaucoup à la princesse qui l'épousa.
Ils vécurent longtemps heureux ainsi. Mais un jour, le vieux roi quitta son château à cheval, s'égara et parvint à leur château. Il s'étonna beaucoup de ne l'avoir encore jamais vu, et y entra. La princesse reconnut aussitôt son père, mais lui, il ne la reconnut pas. Il pensait d'ailleurs qu'elle s'était noyée dans la mer il y a déjà bien longtemps. Elle lui fit un accueil somptueux et, quand il s'apprêta à rentrer chez lui, elle glissa dans sa poche, sans qu'il s'en aperçoive, un gobelet d'or. Après son départ, elle envoya plusieurs cavaliers qui devaient le rattraper et le fouiller pour voir s'il n'avait pas volé le gobelet d'or. Quand ils le trouvèrent dans sa poche, les cavaliers ramenèrent le roi avec eux. Celui-ci jura à la princesse qu'il ne l'avait pas volé et qu'il ignorait comment ce gobelet était arrivé dans sa poche. « Voilà pourquoi il faut bien se garder de considérer tout de suite quelqu'un comme coupable », lui dit-elle, puis elle lui révéla qu'elle était sa fille. Le roi se réjouit alors, et ils vécurent heureux ensemble, et à sa mort, c'est Hans l'idiot qui devint roi à sa place.


*     *     *     *     *
0.00
imprimer imprimer   pdf pdf
grimmstories.com



Comparez deux langues:


en arrière
en avant
accueil














Donations are welcomed & appreciated.


Thank you for your support.