Hans le malin





Hans le malin Conte merveilleux

Un conte des frères Grimm
6.4/10 - 33 votes
Hans le malin
- Où vas-tu, Hans? lui demande sa mère.
- Chez Gretel, répond Hans.
- Bon vent, Hans.
- Tout ira bien, va. Au revoir, mère.
- Au revoir, Hans.
Hans arrive chez Gretel.
- Bonjour, Gretel.
- Bonjour, Hans.
- Que m'apportes-tu?
- N't'apporte rien. Veux qu'tu m'donnes quequ'chose. Gretel offre une aiguille à Hans.
- Au revoir, Gretel,
- Au revoir, Hans.
Hans prend l'aiguille, la pique dans une charrette de foin et rentre chez lui en suivant la charrette.
- Bonsoir, mère.
- Bonsoir, Hans. Où es-tu allé?
- Suis allé chez Gretel.
- Que lui as-tu apporté?
- Rien apporté, m'a donné quequ'chose.
- Que t'a donné Gretel?
- M'a donné une aiguille.
- Où as-tu mis l'aiguille, Hans?
- L'ai piquée dans l'charrette de foin.
- Tu as agi sottement, Hans: tu aurais dû la piquer dans ta manche.
- Pas grave, frai mieux la prochaine fois.

- Où vas-tu, Hans?
- Chez Gretel, mère.
- Bon vent, Hans.
- Tout ira bien, va. Au revoir, mère.
- Au revoir, Hans.
Hans arrive chez Gretel.
- Bonjour, Gretel.
- Bonjour, Hans.
- Que m'apportes-tu?
- N't'apporte rien. Veux qu'tu m'donnes quequ'chose. Gretel offre un couteau à Hans.
- Au revoir, Gretel,
- Au revoir, Hans.
Hans prend le couteau, le pique dans sa manche et rentre chez lui.
- Bonsoir, mère.
- Bonsoir, Hans. Où es-tu allé?
- Suis allé chez Gretel.
- Que lui as-tu apporté?
- Rien apporté, m'a donné quequ'chose.
- Que t'a donné Gretel?
- M'a donné un couteau.
- Où as-tu mis le couteau, Hans?
- L'ai piqué dans ma manche.
- Tu as agi sottement, Hans: tu aurais dû le mettre dans ton sac.
- Pas grave, frai mieux la prochaine fois.

- Où vas-tu, Hans?
- Chez Gretel, mère.
- Bon vent, Hans.
- Tout ira bien, va. Au revoir, mère.
- Au revoir, Hans.
Hans arrive chez Gretel.
- Bonjour, Gretel.
- Bonjour, Hans.
- Que m'apportes-tu?
- N'f apporte rien. Veux qu'tu m'donnes quequ'chose. Gretel offre à Hans une jeune chèvre.
- Au revoir, Gretel.
- Au revoir, Hans.
Hans prend la chèvre, lui attache les pattes et la fourre dans son sac. Quand il arrive chez lui, elle est morte étouffée.
- Bonsoir, mère.
- Bonsoir, Hans. Où es-tu allé?
- Suis allé chez Gretel.
- Que lui as-tu apporté?
- Rien apporté, m'a donné quequ'chose.
- Que t'a donné Gretel?
- M'a donné une chèvre.
- Où est la chèvre, Hans?
- L'ai mise dans mon sac.
- Tu as agi sottement, Hans: tu aurais dû l'attacher à une corde.
- Pas grave, frai mieux la prochaine fois.

- Où vas-tu, Hans?
- Chez Gretel, mère.
- Bon vent, Hans.
- Tout ira bien, va. Au revoir, mère.
- Au revoir, Hans.
Hans arrive chez Gretel.
- Bonjour, Gretel.
- Bonjour, Hans.
- Que m'apportes-tu?
- N't'apporte rien. Veux qu'tu m'donnes quequ'chose. Gretel offre à Hans un morceau de lard.
- Au revoir, Gretel.
- Au revoir, Hans.
Hans prend le lard, l'attache à une corde et le traîne derrière lui. Les chiens le suivent et dévorent le lard. Quand il arrive chez lui, il a la corde dans sa main, mais il n'y a plus rien au bout.
- Bonsoir, mère.
- Bonsoir, Hans. Où es-tu allé?
- Suis allé chez Gretel.
- Que lui as-tu apporté?
- Rien apporté, m'a donné quequ'chose.
- Que t'a donné Gretel?
- M'a donné un morceau de lard.
- Où est le lard, Hans?
- L'ai attaché à une corde, l'ai ramené à la maison, chiens l'ont mangé.
- Tu as agi sottement, Hans: tu aurais dû poser le lard sur ta tête.
- Pas grave, frai mieux la prochaine fois.

- Où vas-tu, Hans?
- Chez Gretel, mère.
- Bon vent, Hans.
- Tout ira bien, va. Au revoir, mère.
- Au revoir, Hans.
Hans arrive chez Gretel.
- Bonjour, Gretel.
- Bonjour, Hans.
- Que m'apportes-tu?
- N't'apporte rien. Veux qu'tu m'donnes quequ'chose. Gretel offre à Hans un veau.
- Au revoir, Gretel.
- Au revoir, Hans.
Hans prend le veau, le pose sur sa tête, et le veau se met à lui piétiner le visage.
- Bonsoir, mère.
- Bonsoir, Hans. Où es-tu allé?
- Suis allé chez Gretel.
- Que lui as-tu apporté?
- Rien apporté, m'a donné quequ'chose.
- Que t'a donné Gretel?
- M'a donné un veau.
- Où est le veau, Hans?
- L'ai mis sur ma tête, m'a piétiné le visage.
- Tu as agi sottement, Hans: tu aurais dû mener le veau et l'amener à la mangeoire.
- Pas grave, frai mieux la prochaine fois.

- Où vas-tu, Hans?
- Chez Gretel, mère.
- Bon vent, Hans.
- Tout ira bien, va. Au revoir, mère.
- Au revoir, Hans.
Hans arrive chez Gretel.
- Bonjour, Gretel.
- Bonjour, Hans.
- Que m'apportes-tu?
- N't'apporte rien. Veux qu'tu m'donnes quequ'chose.
- Je veux venir avec toi.
Hans prend Gretel, l'attache à une corde, la mène devant lui, puis il la conduit devant la mangeoire et l'y attache. Puis il va trouver sa mère.
- Bonsoir, mère.
- Bonsoir, Hans. Où es-tu allé?
- Suis allé chez Gretel.
- Que lui as-tu apporté?
- Rien apporté, m'a donné quequ'chose.
- Que t'a donné Gretel?
- M'a rien donné, l'est venue avec moi.
- Où as-tu laissé Gretel?
- L'ai menée au bout d'une corde, l'ai attachée à la mangeoire, donné de l'herbe.
- Tu as agi sottement, Hans. Tu aurais dû lui lancer des regards tendres.
- Pas grave, f rai mieux la prochaine fois.
Hans va à l'étable, arrache les yeux de tous les veaux et de tous les moutons pour les jeter au visage de Gretel. Celle-ci se fâche, se dégage de ses liens et s'enfuit, alors qu'elle était la fiancée de Hans.

Hans le malin

*     *     *     *     *
0.00
imprimer imprimer   pdf pdf
grimmstories.com



Comparez deux langues:

Classification internationale d'Aarne-Thompson:


en arrière
en avant
accueil














Donations are welcomed & appreciated.


Thank you for your support.