FRANÇAIS

Le petit Pou et la petite Puce

DEUTSCH

Läuschen und Flöhchen


Le petit pou et la petite puce vivaient ensemble, tenaient ensemble leur petite maison et brassaient leur bière dans une coquille d'œuf. Un jour le petit pou tomba dans la bière et s'ébouillanta. La petite puce se mit à pleurer à chaudes larmes. La petite porte de la salle s'étonna: "Pourquoi pleures-tu ainsi, petite puce?" – "Parce que le pou s'est ébouillanté."
Ein Läuschen und ein Flöhchen, die lebten zusammen in einem Haushalte und brauten das Bier in einer Eierschale. Da fiel das Läuschen hinein und verbrannte sich. Darüber fing das Flöhchen an laut zu schreien. Da sprach die kleine Stubentüre: "Was schreist du, Flöhchen?" – "Weil Läuschen sich verbrannt hat."


La petite porte se mit à grincer et le petit balai dans le coin demanda: "Pourquoi grinces-tu ainsi, petite porte?" – "Comment pourrais-je ne pas grincer!
Da fing das Türchen an zu knarren. Da sprach ein Besenchen in der Ecke: "Was knarrst du, Türchen?" – "Soll ich nicht knarren?


Le petit pou s'est ébouillanté,
Läuschen hat sich verbrannt,

La petite puce en perd la santé."
Flöhchen weint."


Le petit balai se mit à s'agiter de tous côtés. Une petite charrette qui passait par là, cria: "Pourquoi t'agites-tu ainsi, petit balai?" – "Comment pourrais-je rester en place!
Da fing das Besenchen an entsetzlich zu kehren. Da kam ein Wägelchen vorbei und sprach: "Was kehrst du, Besenchen?" – "Soll ich nicht kehren?


Le petit pou s'est ébouillanté,
Läuschen hat sich verbrannt,

La petite puce en perd la santé,
Flöhchen weint,

La petite porte grince à qui mieux mieux."
Türchen knarrt."


Et la petite charrette dit: "Moi, je vais rouler," et elle se mit à rouler à toute vitesse. Elle passa par le dépotoir et les balayures lui demandèrent: "Pourquoi fonces-tu ainsi, petite charrette?" – "Comment pourrais-je ne pas foncer!
Da sprach das Wägelchen: "So will ich rennen," und fing an entsetzlich zu rennen. Da sprach das Mistchen, an dem es vorbeirannte: "Was rennst du, Wägelchen?" – "Soll ich nicht rennen?


Le petit pou s'est ébouillanté,
Läuschen hat sich verbrannt,

La petite puce en perd la santé,
Flöhchen weint,

La petite porte grince à qui mieux mieux,
Türchen knarrt,

Le balai s'agite, sauve-qui-peut!"
Besenchen kehrt."


Les balayures décidèrent alors: "Nous allons brûler de toutes nos forces," et elles s'enflammèrent aussitôt. Le petit arbre à côté du dépotoir demanda: "Allons, balayures, pourquoi brûlez-vous ainsi?" – "Comment pourrions-nous ne pas brûler!
Da sprach das Mistchen: "So will ich entsetzlich brennen," und fing an in hellem Feuer zu brennen. Da stand ein Bäumchen neben dem Mistchen, das sprach: "Mistchen, warum brennst du?" – "Soll ich nicht brennen?


Le petit pou s'est ébouillanté,
Läuschen hat sich verbrannt,

La petite puce en perd la santé,
Flöhchen weint,

La petite porte grince à qui mieux mieux,
Türchen knarrt,

Le balai s'agite, sauve-qui-peut!
Besenchen kehrt,

La charrette fonce fendant les airs."
Wägelchen rennt."


Et le petit arbre dit: "Alors moi, je vais trembler," et il se mit à trembler à en perdre toutes ses feuilles. Une petite fille, qui passait par là avec une cruche d'eau à la main, s'étonna: "Pourquoi trembles-tu ainsi, petit arbre?" – "Comment pourrais-je ne pas trembler!
Da sprach das Bäumchen: "So will ich mich schütteln," und fing an sich zu schütteln, daß all seine Blätter abfielen. Das sah ein Mädchen, das mit seinem Wasserkrügelchen herankam und sprach: "Bäumchen, was schüttelst du dich?" – "Soll ich mich nicht schütteln?


Le petit pou s'est ébouillanté,
Läuschen hat sich verbrannt,

La petite puce en perd la santé,
Flöhchen weint,

La petite porte grince à qui mieux mieux,
Türchen knarrt,

Le balai s'agite, sauve-qui-peut!
Besenchen kehrt,

La charrette fonce fendant les airs,
Wägelchen rennt,

Les balayures brûlent en un feu d'enfer."
Mistchen brennt."


Et la petite fille dit: "Alors moi, je vais casser ma cruche," et elle la cassa. La petite source d'où jaillissait l'eau, demanda: "Pourquoi casses-tu ta cruche, petite fille?" – "Comment pourrais-je ne pas la casser!
Da sprach das Mädchen: "So will ich mein Wasserkrügelchen zerbrechen," und zerbrach das Wasserkrügelchen. Da sprach das Brünnlein, aus dem das Wasser quoll: "Mädchen, was zerbrichst du dein Wasserkrügelchen?" – "Soll ich mein Wasserkrügelchen nicht zerbrechen?


Le petit pou s'est ébouillanté,
Läuschen hat sich verbrannt,

La petite puce en perd la santé,
Flöhchen weint,

La porte grince à qui mieux mieux,
Türchen knarrt,

Le balai s'agite, sauve-qui-peut!
Besenchen kehrt,

La charrette fonce fendant les airs,
Wägelchen rennt,

Les balayures brûlent en un feu d'enfer.
Mistchen brennt,

Et le petit arbre, le pauvre, du pied à la tête il tremble."
Bäumchen schüttelt sich."


"Ah bon," dit la petite source, "alors moi, je vais déborder," et elle se mit à déborder. Et l'eau inonda tout en noyant, la petite fille, le petit arbre, les balayures, la charrette, le petit balai, la petite porte, la petite puce et le petit pou, tous autant qu'ils étaient.
"Ei," sagte das Brünnchen, "so will ich anfangen zu fließen," und fing an entsetzlich zu fließen. Und in dem Wasser ist alles ertrunken, das Mädchen, das Bäumchen, das Mistchen, das Wägelchen, das Besenchen, das Türchen, das Flöhchen, das Läuschen, alles miteinander.





Comparez deux langues:













Donations are welcomed & appreciated.


Thank you for your support.