FRANÇAIS

L'épi de blé

ENGLISH

The ear of corn


Il y a bien longtemps, quand Dieu lui-même se promenait encore sur la terre, la fertilité du sol était bien plus grande qu'elle ne l'est aujourd'hui: à l'époque, les épis portaient non pas cinquante ou soixante grains, mais quatre ou cinq cents. Les grains poussaient alors du bas de la tige jusque tout en haut: l'épi était aussi long que la tige elle-même. Mais les hommes sont ainsi faits que, dans l'opulence, ils ne respectent plus la bénédiction divine, et qu'ils deviennent indifférents et agissent à la légère. Un jour, une femme passait près d'un champ de blé, et son petit enfant, qui courait près d'elle, tomba dans une flaque et salit son petit habit. La mère arracha alors une poignée des beaux épis et s'en servit pour lui nettoyer son vêtement. Lorsque le Seigneur, qui passait justement par-là, vit cela, Il se mit en colère et dit: « Désormais, la tige de blé ne portera plus d'épi: les hommes ne sont plus dignes de ce don divin. » Ceux qui se trouvaient alentour entendirent cela et prirent peur, ils tombèrent à genoux et supplièrent le Seigneur de bien vouloir laisser encore quelque chose sur la tige: s'ils ne le méritaient pas eux-mêmes, qu'il le laisse au moins pour l'amour des poules innocentes, qui devraient sinon mourir de faim. Le Seigneur, qui prévoyait leur misère, eut pitié d'eux et leur accorda leur souhait. Il resta donc encore un peu d'épi tout en haut de la tige, et c'est ainsi qu'il pousse aujourd'hui.
In former times, when God himself still walked the earth, the fruitfulness of the soil was much greater than it is now; then the ears of corn did not bear fifty or sixty, but four or five hundred-fold. Then the corn grew from the bottom to the very top o f the stalk, and according to the length of the stalk was the length of the ear. Men however are so made, that when they are too well off they no longer value the blessings which come from God, but grow indifferent and careless. One day a woman was passing by a corn-field when her little child, who was running beside her, fell into a puddle, and dirtied her frock. On this the mother tore up a handful of the beautiful ears of corn, and cleaned the frock with them.
When the Lord, who just then came by, saw that, he was angry, and said, "Henceforth shall the stalks of corn bear no more ears; men are no longer worthy of heavenly gifts." The by-standers who heard this, were terrified, and fell on their knees and praye d that he would still leave something on the stalks, even if the people were undeserving of it, for the sake of the innocent birds which would otherwise have to starve. The Lord, who foresaw their suffering, had pity on them, and granted the request. So the ears were left as they now grow.




Comparez deux langues:













Donations are welcomed & appreciated.


Thank you for your support.