DEUTSCH

Die Rose

FRANÇAIS

La rose


Et was mal eine arme Frugge, de hadde twei Kinner; dat jungeste moste olle Dage in en Wald gohn un langen (holen) Holt. Asset nu mal ganz wiet söken geit, kam so en klein Kind, dat was awerst ganz wacker to em un holp (half) flietig Holt lesen un drog et auck bis für dat Hus; dann was et awerst, eh en Augenschlägsken (Augenblick) vergienk, verswunnen. Dat Kind vertelde et siner Moder, de wul et awerst nig glöven. Up et lest brochte et en Rause (Rose) mit un vertelde, dat schöne Kind hädde em deise Rause gieven und hädde em sägt, wenn de Rause upblöhet wär, dann wull et wier kommen. De Moder stellde dei Rause in,t Water. Einen Morgen kam dat Kind gar nig ut dem Bedde, de Moder gink to dem Bedde hen un fund dat Kind daude (tot); et lag awerst ganz anmotik. Un de Rause was den sulftigen Morgen upblöhet.
Il était une fois une pauvre femme qui avait deux enfants. Le plus jeune devait aller tous les jours chercher du bois dans la forêt. Un jour qu'il partit en chercher très loin, un brave petit enfant vint le trouver. Il l'aida avec zèle à ramasser du bois et le porta jusqu'à la maison de l'enfant. Mais ensuite, il disparut en un clin d'œil. L'enfant le raconta à sa mère, mais celle-ci ne voulut pas le croire. Enfin, l'enfant apporta une rose et dit que le bel enfant la lui avait donnée en disant qu'il reviendrait quand la rose se serait ouverte. La mère mit la rose dans l'eau. Un matin, l'enfant ne se leva pas de son lit. Sa mère s'approcha du lit et trouva l'enfant mort. Mais il était ravissant. Et ce matin-là, la rose s'était ouverte.





Vergleich zwei Sprachen:













Donations are welcomed & appreciated.


Thank you for your support.