ENGLISH

The Nightingale and the Blindworm

FRANÇAIS

Le rossignol et l'orvet


Once upon a time there was a nightingale and a blindworm, each with one eye. For a long time they lived together peacefully and harmoniously in a house. However, one day the nightingale was invited to a wedding, and she said to the blindworm: "I've been invited to a wedding and don't particularly want to go with one eye. Would you be so kind as to lend me yours? I'll bring it back to you tomorrow."

The blindworm gave her the eye out of the kindness of her heart. But when the nightingale came home the following day, she liked having two eyes in her head and being able to see on both sides. So she refused to return the borrowed eye to the blindworm. Then the blindworm swore that she would revenge herself on the nightingale's children and the children of her children. "Well," replied the nightingale, "see if you can find me.

I'll build my nest in the linden,
so high, so high, so high.
You'll never be able to find it,
no matter how hard you try."

Since that time all nightingales have had two eyes, and all the blindworms, none. But wherever the nighingale builds her nest, a blindworm lives beneath it in the bushes and constantly endeavours to crawl up the tree, pierce the eggs of her enemy, and drink them up.
Il était une fois un rossignol et un orvet qui n'avaient chacun qu'un seul œil et qui vécurent longtemps ensemble, dans la même maison, en paix et en harmonie. Un jour, cependant, le rossignol fut invité à un mariage. Il dit alors à l'orvet: « On m'a invité à un mariage et je n'ai pas très envie d'y aller avec un seul œil. Sois gentil et prête-moi le tien, je te le rendrai demain. » Et l'orvet le lui donna par obligeance.
Mais le lendemain, quand le rossignol rentra chez lui, il était tellement content d'avoir deux yeux et de pouvoir voir des deux côtés, qu'il ne voulut pas rendre au malheureux orvet l'œil que celui-ci lui avait prêté. L'orvet jura alors de se venger sur lui, sur ses enfants et les enfants de ses enfants. « Très bien, dit le rossignol, tu n'as qu'à aller et à chercher:

Je fais mon nid dans des tilleuls,
Si hauts, si hauts, si hauts, si hauts,
Que tu ne le trouveras jamais! »

Depuis ce temps-là, tous les rossignols ont deux yeux et les orvets n'ont pas d'yeux. Mais là où le rossignol fait son nid, il y a toujours aussi, en bas, dans les buissons, un orvet qui n'a de cesse de grimper en haut de l'arbre et de percer les œufs de son ennemi ou de les vider.




Compare two languages:













Donations are welcomed & appreciated.


Thank you for your support.