Les trois feuilles du serpent

Il était une fois un homme si pauvre qu'il ne pouvait pas même nourrir son fils unique. Celui-ci lui dit un jour: - Mon cher père, vous avez tant de peine à vivre, que mon entretien vous est un trop lourd fardeau; je veux vous quitter, et chercher à gagner moi-même mon pain. Le pauvre père lui donna donc sa bénédiction et le vit prendre congé de lui non sans un grand chagrin. C'était le moment où le roi d'un puissant empire faisait la guerre; le jeune homme s'engagea à son service et l'accompagna dans les camps.
8.3/10 - 1006 votes






Les plus beaux contes des frères Grimm














Donations are welcomed & appreciated.


Thank you for your support.